Ce qu’il faut savoir sur les catastrophes naturelles dans les DOM TOM

Ce qu’il faut savoir sur les catastrophes naturelles dans les DOM TOM

En raison de leur situation géographique, les DOM TOM sont plus souvent victimes des catastrophes naturelles. Face à cette situation, le gouvernement français ne baisse pas les bras en cas de cataclysme naturel dans ses territoires d’outre-mer. Cet article dévoile ce qu’il faut savoir sur les catastrophes naturelles dans les DOM TOM.

Quid de la catastrophe naturelle

Les catastrophes naturelles sont des évènements rares qui se produisent soudainement dans une région comme les inondations, les coulées de boue, les avalanches, la sécheresse, les tremblements de terre, les glissements et affaissements de terrain. Il est important de souligner que certains endroits du globe sont susceptibles d’être plus explosés aux cataclysmes naturels. Et à savoir que la catastrophe naturelle peut être déclarée lorsque ces évènements se produisent avec une intensité anormale pour pouvoir bénéficier des aides et des garanties nécessaires face aux situations désastreuses.

Ce qu’il faut savoir que la garantie catastrophe naturelle

Lorsqu’une catastrophe naturelle se produit dans une région, elle peut bénéficier de la garantie d’état de catastrophe naturelle pour bénéficier de la prise en charge des dégâts subits par les logements, les véhicules, les commerçants, les entreprises, les biens des collectivités locales une fois que ces derniers sont assurés par un contrat d’assurance dommages. Il est utile de souligner que les DOM-TOM ont plus de risques d’être victimes de cataclysme naturel en raison de leur positionnement géographique, des conditions climatiques et de l’éloignement de la France. En France métropolitaine, cette garantie catastrophe naturelle couvre toutes les ruines sauf pour la garantie tempête qui n’a pas besoin de l’état de catastrophe naturelle pour son application. Pour les DOM-TOM, cette garantie de catastrophe naturelle n’est applicable que si les vents dépassent 145km/h en moyenne sur 10minutes ou 215km/h en rafales. En dessous de ces chiffres, la région sera indemnisée par l’assurance tempête classique qui entre dans les mesures prises dans les contrats multirisques habitation. Il est également utile de rappeler que la garantie catastrophe naturelle entre en vigueur après la constatation de l’état de catastrophe naturelle dans la région par un arrêté interministériel paru au Journal officiel. Le maire de la commune a l’obligation d’adresser une demande au préfet pour faire remonter la demande à une délégation interministérielle en cas de catastrophe naturelle.

Les fonds de secours pour les territoires d’outre-mer

Il est important de savoir que les départements et les territoires d’outre-mer bénéficient avec la garantie de catastrophe naturelle des fonds de secours. Il s’agit d’une somme d’argent destiné aux ménages et aux petites entreprises comme une entreprise familiale dont les biens non assurés ont été exposés contre son gré à des dégâts très importants. Ces fonds s’adressent également aux agriculteurs pour leurs pertes de récoltes et de fonds ainsi qu’aux collectivités territoriales ayant des équipements publics endommagés non pris en charge par les assurances. Pour en bénéficier, les concernés par les dégâts doivent effectuer une demande d’indemnisation au titre de fonds de secours auprès de leur maire pour pouvoir bénéficier de l’aide de fonds de secours pour les territoires d’outre-mer.


Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *