Epidémie de Covid-19 : les cas augmentent en Martinique

Epidémie de Covid-19 : les cas augmentent en Martinique

La pandémie causée par le nouveau coronavirus s’est déjà étendue à 221 pays avec 120.745.859 personnes infectées. La maladie est causée par un nouveau virus qui n’avait pas été détecté chez l’homme il y a encore quelques mois. La Martinique se classe au 150e rang des pays ayant signalé des cas de Covid-19, la pneumonie virale qui touche la planète.

Jusqu’à maintenant, 7 679 cas positifs et 50 décès liés au coronavirus ont été confirmés en Martinique et ce, depuis la pandémie.

La propagation du coronavirus à extrêmement évolué à Martinique. Si la semaine du 15 au 21 février 2021, 58 cas ont été confirmés, cette semaine depuis le mardi 16 mars, 121 cas positifs ont fait surface. Selon Jérôme Viguier, le directeur de l’ARS, la vaccination de la population martiniquaise est d’autant plus importante : Le virus a très peu tourné sur l’île de la Martinique, et donc la population est très peu immunisée, il est donc très important de se faire vacciner. C’est la seule arme efficace.

Quelle est la dangerosité du nouveau coronavirus ?

Le Covid-19 se transmet beaucoup plus facilement entre humains que son parent le plus proche, le Sars, qui a provoqué des épidémies graves dans quelques pays en 2003. Le nouveau coronavirus est toutefois moins dangereux que le Sars pour la plupart des personnes qu’il infecte. La modélisation informatique suggère que chaque nouveau cas de Covid-19 infecte en moyenne 2,5 autres personnes si aucun effort n’est fait pour séparer les gens.

Le virus a provoqué des maladies respiratoires graves chez environ 20 % des patients et a tué plus de 3 % des cas confirmés. Le SRAS a tué 10 % des personnes infectées. Les personnes âgées, dont les défenses immunitaires ont diminué avec l’âge, ainsi que celles qui présentent des problèmes de santé sous-jacents, sont beaucoup plus vulnérables que les jeunes.

À titre de comparaison, la grippe saisonnière a un taux de mortalité inférieur à 0,1 %, mais elle infecte tellement de personnes qu’elle entraîne environ 400 000 décès par an dans le monde. La grippe espagnole a infecté environ 500 millions de personnes et en a tué 50 millions dans le monde en 1918-19. Hypothétiquement, si la Covid-19 touchait la moitié de la population mondiale actuelle au cours d’une année avec un taux de mortalité de 1 %, le nombre de décès serait de 35 millions, ce qui augmenterait considérablement le nombre de décès dans le monde, qui est d’environ 60 millions, toutes causes confondues, au cours d’une année normale.


Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *